DIY: Bracelet Brésilien !

Hey les petits !

En me promenant dans les magasins l’autre jour, ce qui ne m’était pas arrivé depuis un certain temps, j’ai remarqué dans certains rayons bijoux/accessoire que l’on pouvait trouver des bracelets brésiliens -friendship bracelet. Quand j’étais petite c’est un truc qui se faisait bien il me semble, bonjour les années 90, ou alors c’était juste moi et mes travaux manuels pour m’occuper l’été, j’sais pas. Bref, ma vie, bien que tellement intéressante ne vous intéresse peut être pas, tout ça pour dire que j’ai été quelque peu surprise de voir les prix pratiqué, 7 à pratiquement 10 € pour un de ces bracelets. Mais…. Maiiiiiiiis !!!!!!!!!!??????????

Ce n’est tout bonnement pas sain de mettre autant d’argent dans un bracelet, certes mignon, mais avec un coup de production si peu élevé. Je vais donc essayé de vous apprendre à le faire !

La base !

Le matériel:

fils à broderLe seul élément du bracelet brésilien c’est bien entendu du fils. De préférence du fils à broder. C’est 100% coton, et généralement vendu en échevette de 8 à 10m. Bon, bien que ça soit un très bon fils, j’trouve ça un peu cher, 1€ l’échevette dans l’Artéis le plus proche de chez moi par exemple.

Si vous en avez, ou que vous arrivez à choper un lot pas trop cher quelque part, c’est trpeloteès bien, sinon c’est pas très grave non plus. J’ai vu qu’il existait des pelotes de coton à broder, et du coup ça revient beaucoup moins cher. Sinon, autre solution c’est tout bêtement les pelotes de « laine », donc bon ça sera plus du 100% coton, mais c’est pas vraiment quelque chose de grave. Alors go choper les vieilles pelotes de mamie! On s’achète plusieurs pelotes entre copines, on se fait des gâteaux ensemble, et hop une chouette aprem en perspective :3 Il me semble que c’est bientôt les soldes, non?, c’est donc une bonne occasion de pécho d’la pelote pas trop cher. L’important c’est que les fils soient tous environ de la même grosseur.

What you need Houlalala quelle est pas jolie mon image.
Alors du fils de la couleurs dont on souhaite faire le bracelet.
Des ciseaux pour couper les fils.
Et quelques choses pour maintenir le bracelet, histoire que ça soit plus facile de le faire au commencement. Je vous ai mit une attache – dont je ne connais pas le nom – et du ruban adhésif sur la photo, mais personnellement mes genoux me suffisent pour ça.

Mais comment qu’on commence ?

Alors d’abord on va choisir les couleurs que l’on veut, puis on va déterminer le type de bracelet que l’on souhaite. Plus il y aura de fils, et plus il sera épais. Si l’on veut un bracelet avec des rangs qui vont se rejoindre il faudra un nombre de fils paire, sinon ça n’a pas d’importance. Au niveau de la longueur des fils, vous pouvez prendre quelque chose pour mesurer la longueur conseillée étant de 90 cm, mais bon prendre 1 mètre c’est pas plus mal pour s’assurer une marge de sécurité. Mais je me suis aussi dit que suivant la largeur de son poignet ça ne fonctionnait peut être pas, alors j’ai essayé, et la longueur à prendre pour les fils représente environ 6 tours de votre poignet.

DépartHop, une fois les fils choisis et coupés, on fait un petit nœud à 10/15 cm du départ, et on coince le tout !

Pour des rangs qui vont dans un sens:

comment faire-Là j’ai choisi de faire des rangs allant vers la droite. Enfin vers la droite, de haut en bas, le haut à gauche et le bas à droite.

-Donc comme on va vers la droite on va prendre le fils le plus à gauche, sinon on aurait prit celui de droite.

-Avec ce fils on va venir faire un nœud sur le fils suivant. On passe d’abord notre fils sur le 2eme fils, puis on le fait revenir en arrière, si je puis dire, en le passant dessous. HOP on serre !

-Le but du jeu est de faire deux nœuds comme ça sur chaque fils qui suit.

-ET VOILA, vous savez faire un bracelet brésilien !

-> Donc on prend le fils le plus à gauche, on passe au dessus puis au dessous du fils suivant, de façon à faire un nœud, on serre, et on recommence l’opération. On fait ensuite de même avec les autres fils, un par un, et c’est comme ça qu’on fait son premier rang. On a plus qu’a réitérer l’opération pour créer les rangs suivants 🙂

Pour des rangs qui se rejoignent:

croise– Bon alors là vous pouvez choisir que chaque rang soit de la même couleur, coté droit et coté gauche, ou alors pas du tout, ou encore que seulement certains rangs soient de la même couleur.

– Pour ça on sépare les fils en deux, deux cotés égaux ! Pour le coté gauche on va aller de gauche à droite, et pour le coté droit de droite à gauche. Donc le premier fils du coté gauche sera tout à gauche, tandis que le premier fils du coté droit sera tout à droite. Si vous voulez des rangs de la même couleur il faut ranger les fils pour qu’ils soient à la même position de chaque coté, sinon mettez les dans le désordre. Pour ma part j’ai choisi de seulement avoir un rang uniforme, mes deux fils noirs sont dons à la même position.

– Pour tisser tout ça on procède comme expliqué pour la première méthode, mais pour un rang on va d’abord s’occuper d’un coté puis de l’autre. Quand on a fait les deux cotés on se retrouve avec les deux fils, avec lesquels on vient de faire les nœuds, au milieu, on va tout simplement en choisir un pour faire les deux nœuds sur l’autre.

Comment que je peux m’amuser dis ?

Faire une forme de zigzag:

Un bracelet brésilien basique c’est tout droit, mais si on est un peu foufou on peut faire quelque chose en forme de zig zag !

ZigZagComme ça on aurait peut être l’impression que c’est aussi facile que de chercher un chaudron d’or au pied d’un arc-en-ciel, mais en fait c’est plutôt tranquillou.  Vous vous souvenez comment faire un bracelet brésilien avec les mailles allant toutes dans le même sens ? Parfait, car ici c’est le même procédé, on va juste soudainement changé de sens. Si l’on a commencé son bracelet avec des rangs de gauche à droite, on va alors prendre le fil le plus à droite et aller vers la gauche, et donc si l’on a commencé son bracelet avec des rangs de droite à gauche, on va prendre le fil le plus à gauche pour aller vers la droite. C’est aussi simple que ça !

L’endroit que vous allez choisir pour changer de sens va former une pointe sur votre bracelcourtet. Par contre soyez vigilants, je n’ai pas fait attention quand j’ai fait le mien, mais il s’est avéré que c’était toujours le même fil qui faisait les angles, du coup il a servi plus que les autres et s’est raccourci beaucoup plus vite. Si vous êtes assez forts pour planifier ça, j’vous conseille de prendre un fil plus long, peut être pas du double, mais bien au moins de 3 tours de poignet. Sinon on peut toujours essayer de bricoler, comme j’ai fait, en venant rajouter un bout de fil. J’avais essayé d’enrouler mon nouveau fil sur l’ancien, mais c’était pas super concluant, par contre ça a beaucoup mieux marché en couplant l’ancien fil avec le nouveau pour tisser les rangs.

Faire des croix, des losanges :

Sur le modèle du bracelet brésilien avec les rangs qui se rejoignent, on va en fait inverser le motif, et de là on peut s’amuser à faire des croix ou des losanges. Ce n’est pas trop compliqué non plus, mais ça demande tout de même un peu plus de technique que pour le zigzag.croix

Personnellement j’ai choisi de faire mes losanges au milieu de mon bracelet, j’ai donc placé le début de mon bracelet sur mon poignet pour voir où j’en étais.

Ensuite comme les rangs noirs étaient les seuls qui se rejoignaient dans mon bracelet, j’ai attendu d’en être à leur rang pour commencer mes losanges.

C’est là que ça se complique ! J’espère vous expliquer de façon compréhensible, si vous ne comprenez pas bien n’hésitez pas à me le signaler.

On va avoir une sorte d’effet miroir avec le triangle noir, et donc pour ça on ne va pas laisser les cotés vides, on va les remplir en ne tissant pas complétement quelques rangs.

– On prend donc les fils les plus à l’extérieur, donc ici le violet à gauche, et le blanc à droite. On va faire comme d’habitude mais en s’arrêtant avant les fils noirs. Donc par exemple avec le fils violet à gauche on va faire des nœuds seulement sur les deux fils jaunes qui suivent.

– Après on ne touche plus aux fils qu’on vient de tisser. Donc, par exemple, pour le coté gauche il ne me reste plus que les deux fils jaunes, du coup j’ai juste à faire mes deux nœuds avec le fil le plus à l’extérieur. Si vous aviez pris plus de fils que moi à la base il faut en fait faire son rang en s’arrêtant juste avant le fil ayant servi au rang précédent.

– Il ne vous reste plus qu’à tisser vos rang noir normalement, de l’intérieur vers l’extérieur. Ainsi de suite pour les autres rangs, en oubliant pas de faire le nœud du milieu. Faites attention aux sens pour faire les nœuds, avant quand vous tissiez de gauche à droite vous étiez du coté gauche du bracelet, maintenant vous passez du coté droit.

croix2Pour revenir au tissage d’origine, ou bien faire des losange, on va adopter un peu la même démarche qu’auparavant. Cette fois on part de l’intérieur vers l’extérieur, sans faire de nœuds sur le fil qui a servi à faire le rang précédent. Et voilà, une fois qu’on ne peut plus faire de nœuds, on peut reprendre le tissage initial !

Quelques astuces:passage

Vous faisiez un bracelet devant la télé, et les anges de la téléréalité le programme hautement culturel que vous regardiez vous a distrait ? Vous ne savez plus si vous êtes au premier ou au second nœud ? Pas de panique, c’est très simple à savoir ! Lors du premier nœud le fil va se diriger vers le haut, et lors du second il va tout simplement se positionner dans la direction du rang. Sinon en tournant le bracelet on peut souvent facilement voir le nombre de nœud.

combien de fils

.

.

Vous avez repéré un bracelet qui vous plaît mais vous être un peu perdu en ce qui concerne le nombre de fils à utiliser, là aussi c’est assez simple à savoir. Il suffit de compter le nombre de bosses dans un rang et de rajouter 1. TADAAAAA.

.

.

.C’est bien beau tout ça mais il faut le fermer ce bracelet ! Vous pouvez bien entendu mettre des fermoirs achetés dans le commerce, mais on peut tout à fait se contenter des fils du bracelet pour ça. Soit on fait une boucle avant de commencer à tisser en pliant les fils au milieu de leur longueur, et donc on prend dès le début le double des mesures recommandées, puis on finit le bracelet par une perle, un bouton, une breloque qu’on passera dans la boucle. Ou alors on peut faire des tresses, une tresse de chaque coté pour les bracelets les plus étroits, ou bien deux tresses à chaque extrémité pour les plus larges.

En bonne petite licorne toute gentille que je suistresse normale je me suis dit que tout le monde ne savait peut être pas faire une tresse, et encore moins les tresses épis / poisson / sirène, que je trouve tout autant jolies pour finir un bracelet. Ce n’est toujours pas quelque chose de très compliqué, mais ça peut sembler impressionnant si on ne sait pas le faire. Dans un premier temps il faut séparer en trois partie environ égale les fils. Une à gauche, une au milieu, et une à droite. Le mouvement à prendre est ensuite très simple, on ramène le brin de droite au milieu, le brin de droite devient donc le brin du milieu, et le brin du milieu devient donc le brin de droite. Ensuite on prend le brin de gauche qu’on ramène au milieu, de cette manière le brin de gauche devient celui du milieu et celui du milieu devient celui e gauche. Et voilà ! Il ne vous reste plus qu’à répéter l’opération jusqu’à la fin des fils !

tresse épisPour la tresse épis, aussi appelée tresse poisson et tresse sirène, ce n’est guère compliqué également. On sépare les fils en deux, on va prendre sur un coté le fils le plus à l’extérieur, le rabattre au milieu, puis prendre le fil le plus extérieur sur l’autre coté, et le rebattre également au milieu. Ainsi de suite, et voilààààà !!!

Différence tresse

Et voilà, si jamais vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser !